Chargement en cours

Des pratiques agroécologiques dans le Sud marocain

Des pratiques agroécologiques dans le Sud marocain - Maroc

151024 CR Arbaa Sahel Sensiblisat° agroecologie 2.jpg

MIGRATIONS & DEVELOPPEMENT

Organisation Non Gouvernementale créée en 1986 par des migrants, Migration & Développement mène des actions de développement dans les villages de leur régions d'origine, l’Atlas et l’Anti-Atlas marocains, frappée par une sécheresse sévère depuis le milieu des années 70. De cette région, sont partis des dizaines de milliers de migrants, vers les grandes villes du Maroc et vers l’Europe.

La mission de M&D est de favoriser la réalisation de projets de développement rural à travers le renforcement des capacités de la société civile des communes rurales, à travers 3 axes majeurs : 

  • Le renforcement du lien social : éducation, santé, infrastructures villageoises
  • L'engagement dans un nouveau modèle de développement qui réponde au défi climatique : soutien à une agriculture familiale, performante et durable, soutien à l’économie sociale et solidaire
  • Le rapprochement entre pays d’accueil et pays d’origine : soutien à la solidarité internationale et échanges entre acteurs du pays d’origine et du pays d’accueil.

Ces orientations fondamentales se déclinent autours de six composantes : la gouvernance locale, l’environnement, l’économie sociale et solidaire, les droits de l’homme et le développement local, et enfin, la capitalisation et la diffusion des expériences apprises. La participation des populations aux décisions et au financement des projets ainsi que le partenariat avec les autorités locales sont au cœur de l’action.

LE PROJET

Dans les zones rurales de montagne au Maroc, une grande partie des agriculteurs ont des difficultés à sortir de la sphère de la pauvreté. En parallèle, les conditions de l’environnement se dégradent face aux effets du changement climatique.

Le projet a pour but de développer les pratiques de l’agroécologie dans ces zones qui semblent être une solution adaptée aux problèmes du monde rural marocain, protégeant les ressources naturelles et améliorant la sécurité alimentaire des petits paysans. Sur la base de la mise en place de 3 fermes pilotes de trois communes rurales de la région de Souss Massa, ce sont 60 agriculteurs et agricultrices qui bénéficieront d’une formation adaptée à leurs besoins et réalités vécues sur leurs territoires. Ces fermes pilotes serviront à la fois de terrain de formation, mais également d’expérimentation, dans le cadre d’un accompagnement adapté sur les pratiques agroécologiques, à destination des autres agriculteurs et agricultrices de la région. 

Galerie Photo

151023 CR Assais Sensibilisat° agroecologie 2.jpg
151023 CR Assais Sensibilisat° agroecologie.jpg
151024 CR Arbaa Sahel Sensiblisat° agroecologie.jpg

Localisation

Le projet cible les zones montagneuses de l’Atlas et Anti-Atlas, dans la région du Souss Massa, où M&D intervient depuis près de 30 ans, qu’elle connait en profondeur, et dans laquelle elle bénéficie d’une vraie reconnaissance. 

Contexte

Si les plaines de la région du Souss-Massa connaissent une activité économique dynamique dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage, la pêche et le tourisme, les populations rurales de montagne restent par contre marginalisées. Le taux de pauvreté de 13%, y est largement supérieur à la moyenne nationale de 7%.

En effet, les familles exploitent de très petites parcelles souvent dispersées, pratiquent l’élevage et peinent à sortir de la sphère de pauvreté. En parallèle, l’environnement se dégrade face aux effets du changement climatique : les épisodes de sécheresse prolongés et les précipitations irrégulières et plus violentes, couplées à une utilisation intensive des ressources engendrent la dégradation des sols, l’érosion et la perte de la biodiversité.

L’ensemble de ces facteurs met en péril les populations et leurs ressources. Les jeunes, pourtant fortement touchés par le chômage, se désintéressent de l’activité agricole et sont peu enclins à reprendre l’activité de leurs parents. De plus, les services et dispositifs étatiques en charge de l’agriculture délivrent très peu de conseils et de formations aux agriculteurs. Les pratiques sont centrées sur celles de l’agriculture conventionnelle et n’intègrent toujours pas les techniques biologiques, et encore moins la permaculture. Ainsi, la région est une des principales zones d’émigration internationale et d’exode rural vers les grandes villes du Maroc.

C’est pourquoi l’association souhaite proposer l’agroécologie aux paysans qu’elle accompagne et cherche à améliorer les systèmes agricoles en utilisant de manière raisonnée les ressources naturelles, plaçant les petits producteurs et l’agriculture familiale au cœur de la production alimentaire locale et nationale, permettant de garantir la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Elle s’est rapprochée de Terre et Humanisme Maroc (T&HM), qui promeut l’agroécologie depuis 2005 au Maroc, à travers la formation et l’appropriation de la démarche par les populations.

Un diagnostic et des études conduites en 2015 ont analysé les pratiques agricoles et les conditions environnementales, mettant en lumière le manque de conseils, d’informations pratiques et de formation pour les agriculteurs. Or, pour appliquer, les populations locales ont besoin de « voir », qu’on leur prouve les réels impacts d’une technique nouvelle. C’est en partant de cette réalité que le projet a été pensé, en se basant sur la mise en place de 3 fermes pilotes et des formations en agroécologie.

Objectifs du projet

  • Améliorer la production des agriculteurs formés, en quantité et qualité, leur permettant d’augmenter leurs revenus. Améliorer la qualité des sols des exploitations de ces agriculteurs pionniers
  • Sensibiliser les agriculteurs de la zone à l’agroécologie
  • Mettre en place 3 petites fermes pilotes en système de production agroécologique afin d’en faire des lieux de démonstration et d’expérimentation pour les agriculteurs

Résultats attendus et activités

  • Former au moins 60 agriculteurs aux pratiques de l’agroécologie pour qu’ils les mettent en pratique dans leurs exploitations. Pour cela, une ferme-pilote sera développée dans chacune des trois régions ciblées par le projet. Elle permettra d’accueillir des formation-action en agroécologie (9 modules de 3 jours par site, accueillant 20 agriculteurs par site). Suite à ces formations, les agriculteurs seront accompagnés sur le terrain par un animateur de T & HM (une visite tous les trois mois) et mis en lien par des coopératives.
  • Promouvoir les pratiques de l’agroécologie auprès de 120 agriculteurs. Une fois les agriculteurs formés, ces derniers sont suivis et accompagnés par l’équipe du projet pour initier des actions de sensibilisation auprès des autres agriculteurs de leur entourage.
  • Aménager et équiper 3 fermes pilotes en agroécologie (plantations, aménagements, systèmes d’irrigation…). 

Parties prenantes

  • Migrations & Développement coordonnera le projet et assurera le suivi et l’accompagnement des agriculteurs et des coopératives, notamment en termes de structuration et de commercialisation
  • Terre & Humanisme Maroc (T&HM) assurera l’animation des formations en agro-écologie et le suivi des agriculteurs sur le volet production
  • Les communes rurales d’Assais, de Siroua et d’Arbâa Sahel et la Direction Provinciale de l’Agriculture apporteront leur appui technique et financier au projet
  • L’Agence Française de Développement cofinance le projet sur la partie suivi et coordination
  • Les agriculteurs et leurs coopératives participent financièrement au projet via la prise en charge des repas et des hébergements de formations et la mise à disposition de parcelles agricoles (fermes pilotes)

Financement

La fondation Terra Symbiosis soutient le projet à hauteur de 6 000 € pour l’année 2016, afin de financer les salaires des formateurs en agroécologie, soit 9% du budget global du projet.

Pour participer aux projets

Pour soutenir l'action de la fondation Terra Symbiosis, vous pouvez faire un don par courrier et par chèque :

1. Télécharger le formulaire de don.

2. Renvoyer le formulaire accompagné de votre règlement (chèque) par courrier à :

FONDATION TERRA SYMBIOSIS
4 rue Wencker
67000 Strasbourg

Actualités du projet

Pas d'actualités pour le moment