Chargement en cours

MéliBio : l'agriculture biologique pour nourrir les ruminants

MéliBio : l'agriculture biologique pour nourrir les ruminants - France

visite_pfv-melibio_st-affrique_abelleil (7).JPG

PÔLE AGRICULTURE BIOLOGIQUE MASSIF CENTRAL (PÔLE AB MC)

Depuis près de 20 ans, le Pôle AB MC, porté par 3 salariés, participe au développement de l'agriculture biologique (AB), en priorité sur le Massif Central, par la mise en place de projets de recherche-développement ainsi que la diffusion et la valorisation des connaissances en AB. 

Le Pôle axe ses activités sur trois grandes missions : la concertation auprès des acteur de l'AB du Massif Central afin d'identifier les besoins de recherche et créer des espaces d'échange et de collaboration ; l'ingénierie de projets de recherche-développement ; et la diffusion des connaissances liées à l'AB. 

LE PROJET

L’enjeu du projet MéliBio est d’accompagner les éleveurs du Massif Central, en priorité ceux en AB, dans leur quête d’autonomie et de sécurisation face aux aléas, notamment climatiques, pour produire des aliments de qualité valorisant les ressources fourragères locales. Ceci permet de répondre à des enjeux forts comme le maintien du tissu agricole en zone rurale à faible densité de population, la demande croissante du consommateur en produits bio locaux et la production de produits agricoles valorisant au mieux l’herbe. De plus, ce projet qui s'appuie sur l'agriculture agroécologique, vise à augmenter la production d'herbe et la résilience par une diversité végétale cultivée, malgré le manque de connaissances sur ce sujet. 

Après les deux première phases du projet orientées sur des travaux d’état des lieux et de développement de connaissances ou d’outils, la dernière tranche (2016-2018), MéliBio 3, verra la finalisation des travaux mais surtout le renforcement de dynamiques collectives, espaces pour valoriser les savoir paysans et diffuser les résultats du projet.

Galerie Photo

IMG_3352.JPG
melibio_journee-echanges_27fev2017 (2).JPG
visite_pfv-melibio_st-affrique_abelleil (7).JPG

Localisation

La zone concernée par le projet Mélibio est le Massif Central, regroupant 6 régions soit 22 départements concernés.

Contexte

La question de l’autonomie alimentaire dans les élevages biologiques est fondamentale et comporte plusieurs défis : la maitrise des coûts de production pour garantir un revenu décent à l’éleveur et rendre les produits biologiques plus accessibles au consommateur, et l’adaptation aux aléas météorologiques liés au changement climatique.

Cette question est si fondamentale qu’elle a été identifiée comme une priorité à l’échelle du Massif Central dès 2007, à l’occasion de phases de concertation organisées alors par le Pôle AB MC et regroupant agriculteurs, conseillers agricoles, chercheurs, etc. Les prairies à flore variée et les cultures fourragères sont des ressources fourragères majeures : elles complètent l’offre en fourrages des prairies permanentes et sont plus résistantes face aux aléas météorologiques.

Afin de développer les connaissances sur le sujet des ressources fourragères, les acteurs bio du Massif Central ont souhaité travailler ensemble à l’échelle du Massif Central pour aborder cette question, d’où le large partenariat d’acteurs (une vingtaine de structures) derrière le Pôle AB MC. Le projet Mélibio est né ainsi, débutant en 2011 jusqu’à 2018, avec les savoirs paysans au cœur de la démarche de recherche participative.

Une telle approche sur ce thème, à la fois en terme d’échelle de territoire, de mutualisation de moyens et de compétences, et la place très importante donnée à la recherche participative et à la démarche collaborative font de MéliBio un projet unique. 

Objectifs du projet

Les objectifs spécifiques de Mélibio sont la valorisation de la diversité des ressources fourragères et des connaissances des agriculteurs selon leurs besoins et contraintes.

La phase 3 de Mélibio (2016-2018) poursuit trois objectifs :

  • Développer des dynamiques collectives dans les territoires
  • Co-produire des outils d’aide et de co-conception de décisions adaptées localement
  • Diffuser les résultats auprès des conseillers agricoles, des agriculteurs, des structures d’enseignement et de recherche, et des collectivités.

Résultats attendus et activités

Développer des dynamiques collectives dans les territoires : 

  • Développer et renforcer les collectifs d’agriculteurs suivis par des conseillers. Un minimum de quatre collectifs seront concernés (le Tarn, le Tarn et Garonne, l’Aveyron et la Lozère et le Morvan), chacun regroupé autour d’un ou plusieurs conseiller(s) issu(s) d’une structure animatrice partenaire de MéliBio 3. L’objet de ces collectifs est d’échanger, de travailler sur des solutions co-conçues au sein du collectif, adaptées localement, pour valoriser au mieux les ressources fourragères et étudier la résistance face au changement climatique.
  • Des outils de management et d’animation de dynamiques collectives seront développés afin de favoriser le travail collaboratif. Un ensemble d’outils web sera proposé.

Co-produire des outils d’aide et de co-conception de décisions adaptées localement :

  • Amélioration du conseil sur la conception de systèmes fourragers répondant aux objectifs et contraintes de l’agriculteur par l’utilisation du jeu du Rami fourrager.
  • Finaliser le développement informatique de l’outil d’aide à la conception des mélanges prairiaux (un outil accessible sur internet appelé Capflor).

Pilotage du projet et diffusion des résultats :

  • Optimiser le pilotage du projet ainsi qu’améliorer la gouvernance afin d’assurer une démarche collective constructive
  • Renforcement de la visibilité du projet à travers la rédaction et diffusion de documents, l’organisation de journées thématiques sur les prairies à flore variée, et un reportage.

Parties prenantes

Un nombre important de partenaires techniques est associé au projet :

  • Associations d’accompagnement scientifique : Le Pôle AB MC est Chef de Projet, en partenariat avec ABIODOC (centre de documentation en AB) et VetAgro Sup
  • Recherche : des chercheurs de l’INRA
  • Organismes professionnels agricoles : Chambres d’agricultures du Cantal, du Tarn et de l’Aveyron, Association Vétérinaires Eleveurs du Millavois (AVEM), Bio 82, Bio Bourgogne
  • Etablissements d’enseignements agricoles : EPLEFPA Pisani de Tulle, EPLEFPA de Brioude-Bonnefont, la LPA de la Cazotte
  • Instituts techniques Agricoles : ITAB, Arvalis/ Institut du Végétal

Financement

La fondation Terra Symbiosis soutient le projet à hauteur de  5 500 € pour l’année 2016, afin de financer du temps de travail ainsi que la construction et diffusion de livrables, soit 15% du budget global.

Pour participer aux projets

Pour soutenir l'action de la fondation Terra Symbiosis, vous pouvez faire un don par courrier et par chèque :

1. Télécharger le formulaire de don.

2. Renvoyer le formulaire accompagné de votre règlement (chèque) par courrier à :

FONDATION TERRA SYMBIOSIS
4 rue Wencker
67000 Strasbourg