Chargement en cours

De l'arbre à la maison

De l'arbre à la maison - France

Photo 7.jpg

COLLECTIF BOIS 07

Le Collectif Bois 07, constitué en juin 2012, regroupe une quinzaine de membres actifs, issus du monde de la forêt, du bois, de l'éco-construction et de développement local. Basés dans le sud de l'Ardèche, tous partagent un amour de la forêt et des aspirations communes autour du travail collectif, de la solidarité et de l'écologie et sont convaincus que le forêt ardéchoise peut devenir un réel support de modèle économique local.

LE PROJET

Le projet du Collectif Bois 07 est de favoriser l'émergence d'une micro filière de bois local dans le Sud de l’Ardèche. Le but est d'organiser sur un même territoire, une chaîne d’activités allant de la forêt à la vente de produits finis : la gestion forestière (fondée sur une gestion douce de la forêt), l’exploitation, le sciage, le rabotage, la menuiserie, l’éco-construction et la vente. L’objectif est de répondre à une demande sociale croissante en produits locaux, fabriqués de manière artisanale et sur le territoire, et favorisant le renouvellement des ressources. La forêt devient un patrimoine collectif et le support d’un développement local, source d’emplois, de solidarité et d’activités renouvelées.

La création du poste d'animation et coordination permettra de mettre en place un contexte favorable à l’émergence de cette micro-filière par la structuration des acteurs et l'ancrage du projet sur le territoire en créant le lien avec les institutionnels.

Galerie Photo

P1190920.jpg
DSC_2600.JPG
IMG_2508.JPG

Localisation

Le projet est basé dans le Sud de l’Ardèche et vise à valoriser sa forêt.

Contexte

Les usages passés et plus actuels de la forêt ardéchoise (poteaux de mine, papier, palettes, bois de chauffage) ont conforté l’image d’une forêt de peu de valeur. D’un côté le bois local quitte le territoire sans créer de valeur ajoutée, de l’autre, les artisans locaux font face à une demande croissante en bois local sans qu’il existe d’offre réelle. Aussi, le Sud Ardèche vit en grande partie du tourisme et ses autres activités tendent à être de moins en moins diversifiées. La filière bois est peu développée, à l'exception de quelques scieries et d'entrepreneurs de travaux forestiers en situation fragile.

Le contexte décrit ci-dessus et les inquiétudes face aux grands projets de chaufferie bois qui font peser la menace d'une surexploitation de la forêt ardéchoise, ont poussé un collectif d'une dizaine de personnes à monter ce projet. Le Collectif est mû par la conviction que la forêt ardéchoise peut devenir le support d’un modèle économique local, sources d’emplois et de réponses pertinentes face aux enjeux de nos territoires : la relocalisation des activités, la consommation locale, l’habitat ou l’énergie.

Objectifs du projet

L’objectif général  est de favoriser l'émergence de la micro-filière « Bois d’ici » et en faire un outil de développement local. Cette micro-filière constituera l’opportunité de nouveaux débouchés et produits pour des activités artisanales souvent fragiles, car concurrencées par le secteur industriel extérieur. Elle pourra aussi être l’opportunité de donner une autre image de l’artisanat, des métiers de la forêt et du bois. Pour cela, le projet souhaite :

  • Faire travailler ensemble des acteurs traditionnellement isolés (monde de la forêt et monde du bois)

  • Développer la solidarité entre les maillons de la micro-filière (permettre que les activités les plus rémunératrices des artisans financent celles qui le sont moins, les professionnels de la forêt)

  • Expérimenter des méthodes de gestion douce de la forêt (forêt mélangée et irrégulière, riche en biodiversité)

  • Valoriser les métiers de la forêt

  • Mobiliser les habitants dans une épargne locale pour l’acquisition de forêt.

Résultats attendus et activités

1. Animer le réseau de professionnels

  • Maintenir et animer les groupes de travail (1 réunion par mois)

  • Réaliser des partenariats avec des institutionnels

2. Structurer l'activité de négoce

  • Expérimentation d’une activité de négoce et première transformation des bois. Développer la communication pour faciliter la vente de bois d’œuvre.

  • Faire travailler ensemble des professionnels et nouer des relations de confiance avec le milieu de la forêt, tout en approvisionnant la raboterie et d’autres artisans.

  • Constituer un réseau de propriétaires sensibles à la gestion douce de la forêt

  • Former les professionnels au tri des bois et à la gestion douce

3. Expérimenter la gestion douce de la forêt et mobiliser les habitants

  • Mobilisation de l’épargne locale en vue de l’achat de forêts locales

  • Formation et information sur la gestion douce de la forêt et le patrimoine forestier

Parties prenantes

  • Collectif Bois 07 : porteur de projet
  • Réseau pour les alternatives forestières (RAF) : structure d’appui (capitalisation d’expériences, financement de projets, etc).
  • Association Dryade : AMAP Bois Bûche dans la Drôme, avec laquelle le Collectif mène sa réflexion sur les questions d'accès au foncier, et de gestion collective de la forêt.
  • Association Prosilva : structure référente en matière de gestion douce de la forêt et de formation
  • Groupement des sylviculteurs des Cévennes ardéchoises et Groupement forestier de Lentillères : les responsables de ces groupements sont membres du Collectif. A terme, les propriétaires et sylviculteurs de ces groupements devraient être des fournisseurs engagés dans la micro-filière.
  • Association Les Lucioles (créateur de la monnaie locale du Sud-Ardèche). Partenaire dans le cadre de la mobilisation de l’épargne locale via le dédoublement de la monnaie (les euros échangés dans le cadre d’une monnaie locale sont utilisés pour financer des projets locaux).
  • Acteurs institutionnels : Un partenariat s’est concrétisé pour le financement de l’étude de faisabilité de la raboterie sur le Dispositif ELI (Entreprises localement innovantes porté par l’État et le Pays).
  • Structures d’appui : Mise en place d’un Contrat aidé avec Pôle Emploi et orientation de l’Union régionale des SCOP dans le cadre de la création de la raboterie.

Financement

L'association a besoin aujourd'hui d'un poste d'animation et de coordination, pour structurer l'activité de négoce, accéder au foncier forestier et s'ancrer localement en créant des partenariats avec des institutionnels.

Ainsi la fondation Terra Symbiosis soutient le projet à hauteur de 11 000 € pour la période 2013-2015.

Pour participer aux projets

Pour soutenir l'action de la fondation Terra Symbiosis, vous pouvez faire un don par courrier et par chèque :

1. Télécharger le formulaire de don.

2. Renvoyer le formulaire accompagné de votre règlement (chèque) par courrier à :

FONDATION TERRA SYMBIOSIS
4 rue Wencker
67000 Strasbourg