Chargement en cours
Vous êtes ici : Accueil » Projets » Forêt durable » Arbratatouille

Arbratatouille

Arbratatouille - France

Equipe Arbratatouille.JPG

AGROOF

Créée en 2000, la S.C.O.P Agroof est un bureau d'étude spécialisé dans la recherche développement en agroforesterie en France et en Europe, pour et auprès des agriculteurs, des étudiants et des collectivités. L’objectif de ses  activités est ainsi d’améliorer les connaissances sur les pratiques agroforestières afin de réfléchir et de proposer des modes de productions reposant sur des démarches agroécologiques à faible niveau d’intrant. Sa finalité est de faire le lien entre la recherche et le terrain, dans une démarche de recherche participative et de partage des connaissances.

LE PROJET

Parmi les voies de réduction des pesticides et la maîtrise de la qualité de la production en maraîchage, la modification agroécologique des systèmes de culture fait partie des pistes explorées par les agriculteurs et la recherche. Le projet Arbratatouille se propose de concevoir des systèmes de production agroforestiers qui peuvent permettre de mobiliser les processus de régulation naturelle des bioagresseurs au sein de l’agroécosystème, de favoriser la santé des cultures et la maîtrise des maladies et des parasites et de garantir l’obtention de produits répondant aux besoins de la santé humaine, tout en répondant aux exigences économiques des agriculteurs.

Mené en mode de recherche participative avec 3 familles de maraîchers et deux unités de recherche INRA d’Avignon, la SCOP Agroof s’est donnée pour objectif de suivre et étudier essentiellement les systèmes développés par les agriculteurs eux-mêmes pour leur permettre à terme, d’initier une sélection variétale participative pour produire une semence adaptée à l’agroforesterie pour les principaux légumes.

Galerie Photo

Denis Flores Agriculteur chercheur.jpg
Le jardin d
Planches sous noyer.JPG
Pre?dation efficace.jpg
Site d
Blettes.JPG

Localisation

Le projet se déroule dans le Sud-Est de la France (Départements du Gard et de l’Hérault). Le projet sera mis en œuvre avec un dispositif complet sur l’ancien site d’expérimentation agroforestier de l’INRA de la ferme de Roumassouze à Vézénobres. Un dispositif plus léger sera mis en place sur 5 à 6 autres fermes.

Contexte

A partir des années 1950, tout comme la plupart des productions, les systèmes de production en arboriculture et maraîchage se sont simplifiés et orientés vers les assolements de cultures pures. Le développement de cette pratique s’est accompagné du développement de méthodes de gestion directe des parasites et des maladies. La dépendance des agriculteurs vis-à-vis d’intrants s'est accrue. Cependant, ceux-ci perturbent le fonctionnement naturel de l’agroécosystème, entrainant des phénomènes de résistances de plus en plus fréquents.

Les études scientifiques montrent qu’une forte réduction des intrants n’est possible que sur la base d’une reconception des systèmes de culture. La diversification des systèmes de culture et la gestion de la fertilité des sols doivent permettre de mobiliser les processus de régulation naturelle des bioagresseurs au sein de l’agroécosystème, de favoriser la santé des cultures et la maîtrise des maladies et des parasites et de garantir l’obtention de produits répondant aux besoins de la santé humaine, tout en répondant aux exigences économiques de la conduite des fermes.

Depuis des siècles, les agriculteurs ont développé des systèmes agroforestiers diversifiés et localement adaptés qui permettent la production d’aliments tout en préservant la biodiversité du milieu agricole. L’observation de ces systèmes traditionnels, ainsi que des systèmes naturels, permet d’identifier des caractéristiques fonctionnelles et structurelles et des principes communs. Ils concernent en premier lieu, d’une part, la diversification spécifique (comprenant les espèces animales et végétales) et, d’autre part, l’optimisation du fonctionnement du sol.

Le « verger-maraicher » est une voie de diversification agroforestière qui repose sur l’association d’arbres fruitiers et/ou d’arbres et arbustes champêtres avec des cultures maraichères, et qui devrait être conçu sur la base des différents principes. Mais en climat tempéré et compte tenu de l’évolution de l’agriculture actuelle, de nombreuses questions nécessitent d’être explorées. Dans ce projet, une attention particulière sera portée à la diversité spécifique et variétale des cultures, l’organisation spatiale de l’agroécosystème, les méthodes de gestion du sol et les moyens d’associer la biodiversité fonctionnelle.

Objectifs du projet

  • Améliorer les itinéraires techniques des systèmes de maraichage agroforestier par l’étude des interactions arbres-cultures.
  • Mettre en place et faire fonctionner des systèmes de culture maraichers en conditions agroforestières par comparaison avec des conditions de cultures pures.
  • Faire varier les paramètres qui conditionnent, selon les hypothèses formulées, la croissance des cultures en association avec les arbres champêtres ou fruitiers de façon à vérifier ces hypothèses et identifier les conditions optimales de croissance des légumes testés

Résultats attendus et activités

Etablir un diagnostic des exploitations retenues pour le projet et proposer des protocoles pour le site pilote et pour le réseau des sites pilotes en vue de :

  • faire le point sur les connaissances existantes ;
  • identifier les hypothèses de travail et concevoir des protocoles  pour les actions suivantes.

Contrôler la compétition lumineuse et influencer le microclimat par l’étude :

  • de l’impact des arbres et leur gestion sur la compétition pour la lumière ;
  • microclimatique des systèmes agroforestiers (température et humidité).

Disposer d’une connaissance des conditions d’alimentation et de croissance des cultures par l’étude :

  • de l’impact des arbres sur les propriétés biologiques du sol ;
  • des populations de lombricidés présents sur les parcelles expérimentales ;
  • de la gestion du sol sur les productions étudiées ;
  • des conditions de croissance et de développement des cultures en fonction de la complexité des associations arbres/cultures/couverts.

Avoir une meilleure connaissance de la santé du système par :

  • l’évaluation de l’impact de l’agroforesterie sur les principaux ravageurs identifiés ;
  • l’étude des populations d’oiseaux présentes et étude de faisabilité d’aménagements de nichoirs (mésanges et chouettes) ;
  • l’étude des interactions biotiques entre les paramètres des aménagements agroforestiers et la dynamique des auxiliaires et des bioagresseurs ;
  • l’étude de faisabilité d’itinéraires techniques pour favoriser les mécanismes de biocontrôle ;
  • proposition d’outils d’aide à la réflexion pour des aménagements innovants.

Communiquer et former pour valoriser les résultats par :

  • la rédaction et la diffusion d’un rapport de faisabilité technico-économique et d’un rapport synthétique sur les principaux résultats ;
  • l’organisation de journées d’échange et de formation.

Parties prenantes

Les partenaires techniques - Le groupe de fermes identifié/site expérimental principal :

  • Terres de Roumassouze (Vézénobres, 30)
  • Le Lycée agricole de Carpentras (84) 
  • Le Boulidou (Cazilhac, 34)
  • Le Jardin d’Odile (Marseillan, 34) 
  • Domaine des Adrets (Villedieu, 84)
  • Cyrille Fatoux en (St Hilaire du Rosier, 38
  • Ferme de la Fontaine (Barret-sur Méouge, 05)

 Les partenaires de recherche du projet : INRA PSH Avignon, INRA-Unité Ecodéveloppement Avignon. 

Les partenaires financiers : la Fondation de France, la Fondation Picard, la Bourse CIFRE Thèse. 

Financement

La fondation Terra Symbiosis soutient le projet à hauteur de 10 000 € pour l’année 2016 pour contribuer au financement du suivi de la biodiversité fonctionnelle et de son efficacité sur le contrôle des ravageurs en maraîchage.

Pour participer aux projets

Pour soutenir l'action de la fondation Terra Symbiosis, vous pouvez faire un don par courrier et par chèque :

1. Télécharger le formulaire de don.

2. Renvoyer le formulaire accompagné de votre règlement (chèque) par courrier à :

FONDATION TERRA SYMBIOSIS
4 rue Wencker
67000 Strasbourg

Actualités du projet

Pas d'actualités pour le moment