Chargement en cours

Le jardin de Mamie Pia, un coin de paradis pour les enfants

Le jardin de Mamie Pia, un coin de paradis pour les enfants

19239395_2268838603342016_1581601758_n.jpg
mar. 27 juin 2017

Le jardin de Maria Pia, ou Mamie Pia comme tout le monde l’appelle, au cœur de Lingolsheim, est un véritable jardin d’Eden, un temple de verdure et de « nature au naturel ». « Ici on accompagne la nature, on ne la dirige pas », me dit-elle.

Avant que les enfants n’arrivent, nous nous installons à l’ombre des cerisiers et des pommiers pour discuter un peu. Le jardin de Mamie Pia c’est avant tout une aventure humaine : la rencontre entre Maria Pia, une bénévole passionnée, et Laurent, un animateur du Centre Social et Culturel de l’Albatros à Lingolsheim. Amoureuse de la nature et pleine d’énergie, Maria Pia veut transmettre sa passion et protéger l’environnement de demain. Elle a donc initié, en partenariat avec l’Albatros, ce projet d’immersion dans le jardin pour des enfants qui n’ont pas forcément l’occasion d’être en contact avec la nature. Depuis un an maintenant elle accueille les enfants chaque mercredi entre mars et juin pour une après-midi de découvertes, de cueillettes, de plantations, de dégustation et aussi de chansons, car Mamie Pia « ne peut pas concevoir la nature sans le côté musical ».

Quand les enfants arrivent au jardin, ils ont chaud et sont fatigués, car l’Albatros est loin de la maison de Maria Pia. Ils doivent marcher une demi-heure pour aller au jardin et une demi-heure pour revenir au centre. C’est un des plus gros freins du projet, selon Laurent. C’est long pour leurs petites jambes et ce trajet en décourage certains. Mais « après l’effort, le réconfort », et c’est avec un gâteau et des cerises fraîches que Mamie Pia les attend à l’ombre des arbres. Une pause goûter avant de commencer à travailler, c’est agréable et cela redonne de l’énergie !

19190813_2268840353341841_1818614523_n.jpg

Mamie Pia est bien organisée : une fois le goûter terminé, place au rituel du compost. Elle a préparé une bassine remplie de déchets à composter dans le bac à compost du jardin. Mais attention, deux intrus se sont cachés parmi les fleurs et les épluchures ! Il faut réfléchir un peu pour découvrir que l’éponge de la cuisine et le bouchon de liège ne se décomposent pas alors que le papier journal peut aller dans le compost. Vient ensuite la cueillette. Aujourd’hui au programme, nous avons des fraises des bois, des framboises et des cerises sauvages. Armés d’une barquette et des précieux conseils de Mamie Pia, les enfants s’élancent à la conquête des merveilles sucrées du jardin, sous l’œil attentif des adultes. Les enfants sont curieux et posent beaucoup de questions : est-ce que cette framboise est mûre ? Est-ce que je peux manger cette fraise ? Pourquoi il y a un trou dans cette cerise ?     

19197450_2268838476675362_1853523555_o.jpg19184231_2268840380008505_392097280_n.jpg19251165_2268839790008564_1542370369_n.jpg

Âgés de 4 à 13 ans, les enfants viennent par groupes de 8 à 10 chez Mamie Pia. Certains sont des habitués et connaissent bien le jardin et les plantes qui y poussent. D’autres viennent moins souvent mais profitent avec délice de cette escapade nature. Cette année, l’Albatros a réussi à toucher entre 20 et 25 enfants, tous volontaires, contre une quinzaine l’année passée. Et pour permettre à tous de tisser ce lien précieux avec la nature, les animateurs de l’Albatros s’occupent également d’un jardin pédagogique dans une école de Lingolsheim, soigné par les enfants du centre de loisirs. Les deux jardins fonctionnent en parallèle et des plants du jardin de Maria Pia ont été repiqués dans le jardin pédagogique de l’école. 

19249901_2268838333342043_743125659_o.jpg

Les animateurs de l’Albatros veulent aussi créer une dynamique intergénérationnelle à Lingolsheim. Ils mettent ainsi en place des projets avec la maison de retraite. L’année dernière, les enfants du centre ont chanté avec les personnes âgées. A l’avenir, Maria Pia et Laurent aimeraient que quelques résidents de la maison de retraite puissent venir au jardin pour passer une après-midi avec les enfants. « Chez Mamie Pia, les enfants sont émerveillés par les fruits. A la maison de retraite, ils sont émerveillés par les légumes qui poussent dans des bacs », raconte Laurent. Il voudrait aussi créer du lien avec la Maison d’Accueil spécialisée lors de rencontres autour du jardin rassemblant les enfants et les personnes en situation de handicap. Maria Pia et Laurent ont toujours plus d’idées pour développer le projet autour du jardin. Ils pensent aussi s’associer avec la médiathèque qui dispose maintenant d’une grainothèque.

Après la récolte, les enfants sont un peu fatigués mais ce n’est pas terminé. A présent, il faut préparer une petite plantation à ramener chez soi. Chaque semaine les enfants repartent avec un petit pot qu’ils ont planté eux-mêmes, un bouquet de fleur ou des fruits à déguster. Aujourd’hui, nous transplantons des œillets d’Inde que Mamie Pia a préparés pour l’occasion. En file indienne au fond du jardin, les enfants, équipés de gants et d’un petit pot à semis coloré, font la queue pour remplir leur pot de terreau et planter l’œillet qui deviendra une belle fleur dans quelques semaines. Il faut être sage et écouter, le jardinage demande de la patience et de la précision : trop de terre et la plante ne poussera pas, il faut bien tasser le terreau et faire attention à ne pas couper les racines. « Le jardin c’est un échange entre la nature et l’homme », telle est la devise de Mamie Pia. Ce que la nature lui donne, elle le lui rend bien.

En mai, les enfants et Mamie Pia ont préparé des petits pots de plantes pour la fête citoyenne de l’Albatros. Un stand de « troc plantes » proposait aux visiteurs d’échanger quelques minutes de leur temps pour faire un dessin contre une petite plante en pot à replanter chez eux. Les enfants avaient préparé 250 pots qui ont tous été échangés.

L’après-midi touche à sa fin. Les enfants ont bien travaillé et se sont régalés. Lorsque les parents arrivent pour les récupérer, c’est une autre série de découvertes qui commence, toujours avec Maria Pia comme guide. Certains parents reviennent avec leurs enfants en dehors de l’atelier pour visiter le jardin, échanger des plantes et glaner quelques conseils pour avoir la main verte. Le jardin et ses trésors c’est le paradis pour petits et grands et, une chose est certaine, on s’y attarderait bien encore quelques instants…

IMG_1456.JPG