Chargement en cours

Le Champ de la Croix : agroécologie et permaculture au coeur d'un institut médico-social

Le Champ de la Croix : agroécologie et permaculture au coeur d'un institut médico-social

Jardin-6.JPG
ven. 12 octobre 2018

Association : Le Champ de la Croix

Depuis plus de 30 ans, l'association du Champ de la Croix, à Orbey (Haut-Rhin), accompagne des enfants, des adolescents et des jeunes adultes porteurs de différents handicaps mentaux  : troubles du développement et de la personnalité, difficultés sociales et comportementales. Spécificité de cet institut médico-éducatif, qui fonde son action sur la pédagogie curative développée par Rudolf Steiner, l'établissement accueille une population diversifiée, non catégorisée. Via l'école, des ateliers créatifs de tissage, modelage, couture, vannerie, bricolage, des ateliers de pré-professionnalisation dans le jardin en permaculture, la ferme agro-écologique, la cuisine ou la boulangerie bio, des activités sportives, culturelles, et des sorties, elle accompagne les résidents vers une autonomie maximum et une intégration citoyenne.

La fondation Terra Symbiosis a financé la réalisation de 6 films pédagogiques destinés à témoigner du travail accompli avec les jeunes résidents, à valoriser leur contribution et leur engagement citoyen, et à transmettre un savoir et des savoir-faire pour donner l'envie à d'autres établissements d'expérimenter les mêmes techniques pédagogiques et comportementales.

Ces 6 modules de films, d'une durée de 4 à 25 minutes selon les sujets, s'adressent aussi bien aux agriculteurs en devenir, aux éducateurs en formation ou en exercice, aux enseignants, aux travailleurs du secteur médico-social, aux membres de la société civile, familles, jeunes, anciens, élus, techniciens de collectivités. Ils ont été réalisés par Anne Burgeot, avec qui l'association du Champ de la Croix avait déjà collaboré précédemment. Ils traitent plus particulièrement des sujets suivants :

- Film 1 : "Les quatre saisons des Allagouttes" (25 minutes) : ce film nous présente le jardin en biodynamie des Allagouttes au fil des saisons, en suivant son activité sur un espace-temps d'une année. Nous suivons l'atelier, avec ses jardiniers attitrés, ses résidents : 4 à 8 jeunes présents au quotidien, ses stagiaires agricoles, et tous ceux qui passent chaque jour. Tous les après-midis, l'atelier bat son plein, chacun y met du sien et donne ce qu'il peut, à sa mesure, encadré par Christophe et Morgan. L'ambiance est souvent détendue et joyeuse. Nous suivons les résidents pas à pas, au fil des quatre saisons et des activités qui en découlent. Le jardin vit et se transforme sous nos yeux. A chaque saison ses tonalités, ses rythmes, ses plaisirs, sa gamme de sons et de couleurs. 

- Film 2 : "Au four et au moulin" (10 minutes) : on suit ici l'activité de l'atelier boulangerie. De l'allumage du feu à la fin de cuisson, il existe tout un panel de gestes très précis et ancestraux qui recèlent un peu de sacré. Il s'agit d'être concentré et présent. C'est une responsabilité de fournir le pain de toutes les maisons des deux sites. Et c'est aussi du bonheur ! 

- Film 3 : "Dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es" (10 minutes) : dans ce film, entre le jardin et la cuisine, on passe par l'économat, incarné par Béatrice, courroie de transmission qui conçoit les menus avec les cuisiniers en fonction des stocks du jardin. Une centaine de personnes à nourrir chaque jour. Le produit du maraîchage des Allagouttes et la viande du Surcenord ne garantissent pas l'autonomie, loin de là, mais ils participent de la vie de l'établissement. A la maison St-Jean et à Surcenord, les adolescents participent à la cuisine. C'est un atelier de pré-professionnalisation et certains apprentissages spécifiques sont requis. Outre les nombreux gestes de préparation d'un repas, on forme les jeunes résidents à avoir une conscience d'une alimentation saine et équilibrée. 

- Film 4 : "La valse des déchets" (4 minutes) : dans ce film, on nous montre le tri des déchets. Sur tout le site, les déchets sont triés dans des poubelles identifiées et présentes partout. Une fois par mois a lieu un atelier de tri des déchets pour récupérer le contenu des poubelles et les emmener en déchetterie. 

- Film 5 : "Retour à la terre" (4 minutes) : pendant du film sur le tri des déchets, ce film nous montre le procédé du compost. Les déchets de cuisine sont renvoyés à la terre dans un cycle vertueux qui ne laisse rien sur le bord du chemin. Après chaque repas, depuis chaque cuisine, un seau de déchets est mené au compost. Le compost s'enrichit de couches brunes : les déchets alimentaires, et de couches vertes : les déchets végétaux du jardin. Il reçoit des soins attentionnés et deviendra peu à peu l'or noir du jardin. Avant de retourner à la terre. 

 - Film 6 : "Les pionniers du Surcenord" (20 minutes) : Surcenord est l'une des fermes locales les plus actives dans la réintroduction de la race vosgienne. Elle a d'ailleurs obtenu le 1er prix en section vaches allaitantes pour cette race au Salon de l'Agriculture 2017. 

A la ferme, on entretient les espaces de montagne, l'ouverture des paysages, les prairies fleuries et les zones humides. On respecte la biodiversité et le biotope. La plupart des travaux sont effectués à la main, grâce à la force de travail des jeunes résidents. Pour eux, cela représente un apprentissage de la vie. Le soin aux animaux et à la nature a un effet miroir, qui reflète l'inclusion dans une équipe, une logique, un paysage, une montagne, un territoire, un contexte social et environnemental. 

Tous les animaux de la ferme sont élevés en plein air et sont reproduits sur la Ferme. Ils sont nourris d'herbes et de déchets (à nouveau le cycle vertueux). La Ferme est gérée selon les principes de la biodynamie. Renaud, le responsable de l'EARL du Surcenord nous explique les choix agriculturels et ceux à visée pédagogique. La Ferme est autonome et vit de ses produits. Les jeunes travaillent dur, apprennent une posture et acquièrent de l'autonomie. 

Depuis le début de ses activités, les objectifs sont posés dans cet esprit. Dans les années 1970, le village n'était pas convaincu. Mais la bande d'originaux s'est installée, a innové, a progressé, a fait ses preuves, et est dorénavant complètement intégrée. La Ferme du Surcenord est devenue un exemple de réussite sociale, économique et surtout écologique. Notre visite de l'établissement, cet été, en compagnie de Magali Bourcart, la directrice de l'association du Champ de la Croix, à présent à la retraite, nous a donné à voir des maisons de vie chaleureuses et sécurisantes, s'intégrant harmonieusement dans un cadre naturel de grande beauté, les sourires des enfants et des jeunes très impliqués dans la vie collective des établissements, et l'encadrement bienveillant et attentif des éducateurs.

Pour plus d'informations sur les films et leur diffusion, contactez l'association du Champ de la Croix : lechampdelacroix@allagouttes.fr - 03 89 71 20 83 - www.lechampdelacroix.org