L'agroécologie

L'agroécologie permet d'offrir un travail et une souveraineté alimentaire aux peuples tout en respectant la terre, l'environnement et la biodiversité cultivée. L'agroécologie permet d'offrir une vision réconciliée entre l'Homme et la Nature, une symbiose ou la Nature nourrit et l'Homme cultive sans exploiter.

L'énergie au service du développement et de l'environnement

Dans de nombreux pays, la plupart des besoins domestiques en énergie sont couverts par le bois, ce qui a de graves conséquences pour la santé, l'environnement et pour le réchauffement climatique. La fondation soutient des projets proposant des alternatives a la combustion du bois et améliorant la vie des populations.

Sensibilisation a l'agroécologie et environnement

La fondation soutient des projets visant la sensibilisation du grand public sur les problématiques agricoles, environnementales et le réchauffement climatique.

Reportage : la permaculture, une solution à la crise agricole ?

Vu du ciel, la ferme du Bec Hellouin en Normandie ressemble à une exploitation comme les autres, mais à y regarder de plus près, cette oasis de verdure avec ses mares, ses forêts, jardins et son potager d’inspiration mandala sortent de l’ordinaire. Derrière ce petit paradis se cache un écosystème aussi riche que complexe. Il s’agit d’un mode de culture biologique d’un nouveau genre.

Ce reportage de 4 minutes a été diffusé le 8 septembre sur France 3 lors de l’édition national du JT de 19/20.

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Twitter
  • viadeo FR
 | Publié le dans Agriculture biologique, Ferme du Bec-Hellouin

Le Circulinaire: une animation mobile et culinaire de l’association Slow Food Bas-Rhin

L’association Schnaeckele- Slow Food Bas-Rhin, lance une nouvelle animation: le Circulinaire! C’est une cuisine mobile qui peut surgir dans un lieu, une école, un parc, une foire, pour raconter et partager avec les petits et les grands le plaisir de transformer un légume ou un fruit de saison en un délicieux met. Il se réalise avec l’intention d’explorer de nouvelles interactions notamment par une approche ludique, théâtrale, pédagogique et responsable. Les spectacles, de courte durée, invitent les passants et le public à participer. Celui-ci pourra s’approcher tout près, interagir et goûter ce qui est préparé sous ses yeux.

Le projet souhaite transmettre aux parents et aux enfants une curiosité et un respect renouvelé pour les producteurs locaux et pour les légumes et les fruits de saison, portés par le récit de la graine plantée jusqu’à la dégustation d’un plat et la mise au compost des épluchures. La sensibilisation à une consommation saine et de qualité amène naturellement à privilégier le choix de l’agriculture biologique. C’est dans cette optique que le Circulinaire veut partager le plaisir du goût, des bons produits et celui de cuisiner au quotidien.

Téléchargez le PDF du projet Schnaekele pour en savoir plus sur le Circulinaire

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Twitter
  • viadeo FR
 | Publié le dans Europe, Schnaeckele- Slow Food Bas-rhin, Sensibilisation

Un magazine pour favoriser le bien-être en Alsace

Tiré à 15.000 exemplaires, diffusé dans les lieux publics, institutionnels et marchands, « Mieux Vivre en Alsace » est le premier magazine en Alsace qui vise à sensibiliser à l’échelle régionale le grand public aux questions de bien-être personnel et collectif, de nature et de santé, de respect de l’humain et de la planète. L’approche éditoriale se fera à travers un mode informatif, pratique et ludique, tant dans le texte que dans l’image, afin de partager nos convictions de manière simple et directe avec un maximum de lecteurs, pas seulement ceux déjà « convaincus ».

Cette approche généraliste ne va pas exclure le travail de fond. En effet, ce travail sera mené, à travers portraits, reportages et interviews, en lien direct avec toutes celles et ceux qui oeuvrent, sur le terrain, dans le même sens : associations, entreprises, fédérations, écoles, collectivités, individus, etc. Leurs actions seront valorisées au fil des numéros et des rubriques.

La fondation soutient cette belle initiative à hauteur de 3 000 euros.

Téléchargez ici le PDF pour en savoir plus sur le MVA

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Twitter
  • viadeo FR
 | Publié le dans Europe, Mieux Vivre en Alsace, Sensibilisation

Journal Inf’OGM de juillet/août 2015

Le journal Inf’OGM de juillet/août 2015 est disponible. Au sommaire de ce numéro :

  • • Non mais laissez-moi manger ma banane !
  • • Des OGM pour détecter les pollutions aquatiques : mythe ou réalité ?
  • • Les brevets à l’assaut des semences
  • • Mobilisation – Non au brevet sur le vivant !
  • • Résistances des insectes aux PGM Bt : chronique d’un échec annoncé

Vous en saurez plus sur ce numéro en cliquant sur l’image, et n’hésitez pas à vous abonner au journal pour soutenir l’information indépendante sur les OGM.

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Twitter
  • viadeo FR
 | Publié le dans Inf'OGM, Sensibilisation

Reportage sur le Schnaeckele et le projet Circulinaire

Reportage de France 3 Alsace du 10 avril 2015 sur le Schnaeckele.

Présentation à Ma Ferme Bio (www.mafermebio.net) du Circulinaire et de la Cuisine de Slow Food.

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Twitter
  • viadeo FR
 | Publié le dans Circulinaire, Schnaeckele- Slow Food Bas-rhin, Sensibilisation

V’île Fertile, acteur du Paris durable

Dans le cadre de la 3e édition de la « Promotion du Paris durable », la Ville vient de sélectionner dix acteurs qui agissent pour un Paris durable. Ils bénéficieront d’un soutien personnalisé pour développer leurs actions. V’île Fertile a été nominé pour son projet de micro-ferme maraîchère associative située au Jardin d’Agronomie Tropicale, aux confins du bois de Vincennes. Des bénévoles y produisent collectivement des légumes frais, sains, décarbonés, en valorisant les déchets organiques de la ville. Envie de les rencontrer ? La ferme est ouverte les weekends et jours fériés de 13 à 18h.

Découvrez les dix initiatives sélectionnées ici !

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Twitter
  • viadeo FR
 | Publié le dans Non classé

Le Bec Hellouin sur France Culture : la permaculture, une solution d’avenir dans un grand bout de jardin ?

France Culture consacre une émission à la Ferme biologique du Bec Hellouin, en Haute Normandie, l’un des rares lieux de production maraîchère en Europe conçu selon les principes de la permaculture. « Nous avions juste un grand jardin… » racontent Charles et Perrine Hervé  Gruyer.  En quelques années ce couple de néo paysans en quête de sens et de produits sains a réussi à produire des fruits et légumes de qualité en grande quantité, sur un hectare de surface. Les mains dans la terre, dans le respect du sol et sans recours au pétrole. Aujourd’hui leur micro-ferme attire tous ceux qui réfléchissent à de nouvelles pratiques agricoles productives et durables.

Ce reportage d’une cinquantaine de minutes sera diffusé dans le cadre de l’émission « Sur les docks ». Vous pourrez l’écouter sur le site pendant 500 jours.

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Twitter
  • viadeo FR
 | Publié le dans Non classé

Le projet de la FRCIVAM du Languedoc-Roussillon: Encourager le pastoralisme en milieu naturel

La FRCIVAM (Fédération Régionale des Centres d’Initiatives et de Valorisation de l’Agriculture et du Milieu Rural) du Languedoc Roussillon est une association d’éducation populaire qui accompagne l’émergence et la mise en œuvre de projets collectifs en faveur d’une agriculture durable et solidaire.

Face à la fermeture des paysages et la perte de biodiversité qui l’accompagne, le projet a pour objectif d’accompagner la réflexion d’éleveurs pratiquant ou souhaitant se tourner vers le pastoralisme en milieu naturel dans un souci d’économie en intrants, d’autonomie de leur élevage, de préservation des ressources naturelles (notamment la biodiversité), mais aussi de réduction de leur impact carbone.

Après le repérage et le diagnostic des pratiques de ce groupe d’éleveurs, des journées de rencontre sur le terrain seront organisées de sorte à encourager les transferts de savoir-faire et la valorisation des savoirs issus de l’expérience.

Le projet va élaborer un argumentaire sur les avantages multiples de ce type d’élevage,  sensibiliser d’autres éleveurs, mais aussi des élus locaux qui ont un réel intérêt à encourager le pastoralisme (entretien des espaces naturels), des apprenants de l’enseignement agricole (futurs éleveurs et techniciens), ainsi que des citoyens (consommateurs et acteurs des territoires).

La fondation Terra Symbiosis soutient le projet à hauteur de 10 000 € pour 2015 pour les frais d’édition de documents de communication ainsi que les salaires pour mener à bien l’étude.

Téléchargez la fiche du projet pour en savoir plus ici

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Twitter
  • viadeo FR
 | Publié le dans Agriculture biologique, Europe, FRCIVAM

Journal Inf’OGM de mai/juin 2015

Le journal Inf’OGM de janvier/février 2015 est disponible. Au sommaire de ce numéro :

Science divisée : le politique doit écouter les citoyens
Les impacts sanitaires ou environnementaux des plantes génétiquement modifiées (PGM) sont un des sujets récurrents du débat qui dure depuis presque 20 ans. Malgré un fourmillement de publications scientifiques, débats ou avis publiés par des agences nationales d’expertises, la controverse scientifique reste de mise, et face à elle, le monde politique se doit de sortir ce débat du seul cénacle scientifique.

Semences en Amérique latine : vers une privatisation générale
L’Amérique latine produit près de 40% des cultures transgéniques mondiales (notamment « grâce » au Brésil et à l’Argentine), tout en interdisant, pour certains pays, comme l’Argentine, la brevetabilité des plantes entières. Depuis quelques années, le contexte législatif autour des semences est en pleine évolution. Après enquête, Inf’OGM n’a pu que constater que, là aussi, la privatisation est en marche, même si certains pays (Équateur, Venezuela…) commencent à organiser la résistance…

Pacifique : vers une meilleure information sur les OGM
Depuis plusieurs années, l’association Stop OGM Pacifique sensibilise les citoyens et élus du Pacifique à la question des OGM. Inf’OGM l’a interrogée sur ses principales actions et avancées obtenues. Entretien avec Claire Chauvet et Frédéric Guérin.

Un plaidoyer pour les semences paysannes
Phytogénéticien des plantes, R.A. Brac a choisi de consacrer sa vie professionnelle au service de la biodiversité cultivée, chemin qu’il explique en partie dans son avant-propos par l’influence d’un professeur de génétique, Jean Pernès, « exemplaire [sur la] co-évolution des plantes domestiquées avec les savoirs-faire des communautés paysannes ».

Vous en saurez plus sur ce numéro en cliquant sur l’image, et n’hésitez pas à vous abonner au journal pour soutenir l’information indépendante sur les OGM.

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Twitter
  • viadeo FR
 | Publié le dans Domaines d'intervention, Inf'OGM, Sensibilisation

La ferme de Guié sur les ondes de RFI

La ferme de Guié est un laboratoire pour les paysans du Sahel. Depuis 25 ans, elle expérimente des techniques pour refertiliser les terres du Sahel, à 60 km au nord de Ouagadougou au Burkina Faso. Avec la création d’un centre de formation d’agriculteurs, elle a réussi à intégrer la sauvegarde de l’environnement dans l’agriculture sahélienne, en impulsant l’essaimage de plusieurs techniques qui convergent vers un nouveau système agricole : le bocage sahélien, ou wégoubri en langue mooré.

La ferme pilote de Guié est passée sur RFI le dimanche 15 mars, dans « C’est pas du vent », l’émission environnementale d’Anne-Cécile Bras. Vous pouvez la ré-écouter ICI.

Un reportage réalisé dans le cadre du Livelihoods camp 2015.

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Twitter
  • viadeo FR
 | Publié le dans Agriculture biologique, Terre Verte

La Bio des Bordes: un jardin d’insertion en maraîchage biologique mené par Val Bio IDF

Val Bio Ile de France est un chantier d’insertion gérant une plateforme de distribution de fruits et légumes biologiques en circuits courts. Souhaitant diversifier ses activités pour pérenniser sa structure, elle a répondu à un appel à projet lancé par le Conseil Général du Val de Marne et a été retenue pour mettre en place un jardin d’insertion en maraîchage biologique sur 8 ha, dans le parc départemental de la Plaine des Bordes à Chennevières sur Marne (94).

Cette nouvelle activité permettra à la structure de diversifier son offre d’insertion, de toucher un plus large public en insertion et de s’implanter sur un nouveau territoire. En parallèle, le projet permet de développer l’agriculture biologique de proximité, les circuits courts tout en participant à la préservation des espaces agricoles en milieu périurbain.

Bien que parfois difficile, le travail de la terre est reconnu pour être restructurant et particulièrement adapté aux personnes éloignées de l’emploi. Les postes proposés (activité de production légumière, préparation et conditionnement de commandes, vente, etc.) permettront une variété et une mixité des tâches.
 Le projet permettra d’avoir un outil de production efficace qui pérennise la structure, et offre un support d’insertion professionnalisant aux salariés leur permettant d’acquérir des compétences et des connaissances de qualité.

La fondation Terra Symbiosis soutient le projet en 2015 à hauteur de 10 000 euros pour l’équipement en outillage.

Téléchargez le PDF ici pour en savoir plus sur le projet

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Twitter
  • viadeo FR
 | Publié le dans Agriculture biologique, Europe, Val Bio Ile de France

L’essor Maraîcher du Tarn et Dadou: Accompagner des porteurs de projets en maraîchage biologique sur un espace test agricole

Le projet de couveuse d’activité agricole en maraîchage biologique est né d’une volonté partagée de la Communauté de Communes Tarn & Dadou et des différents acteurs locaux du développement agricole.  Ainsi, depuis 2012, l’association l’Essor maraîcher de Tarn & Dadou gère un espace test agricole et accompagne 4 à 8 porteurs de projet d’installation en maraîchage biologique, en contrat CAPE, sur une durée de 1 à 3 ans, en leur permettant de tester leur projet professionnel tout en limitant leur prise de risque financier et en optimisant les conditions de réussite de leur installation.

Pour cela, elle mobilise des moyens fonciers, immobiliers, matériels et professionnels, coordonne l’appui technique de différents partenaires professionnels et favorise la concertation entre structures professionnelles pour faciliter l’accès au foncier et l’installation de ces futurs maraîchers. Ces actions répondent aussi à l’objectif de conforter la structuration de la filière locale  en maraîchage biologique.

La fondation Terra Symbiosis soutient le projet sur 2015 à hauteur de 10 000 euros.

Téléchargez la fiche du projet de l’Essor Maraicher ici pour en savoir plus

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Twitter
  • viadeo FR
 | Publié le dans Agriculture biologique, Europe, L'Essor Maraîcher

Des nouvelles de BEDE

 » L’année 2015 a commencé de manière violente. Les événements en France alertent un peu plus sur les dangers de l’exclusion ou du cloisonnement ainsi que sur les difficultés à construire la paix dans de multiples régions du monde. Une initiative collective portée par un groupe vivant dans l’insécurité (politique autant qu’alimentaire parfois) apparaît alors comme une capacité de résilience de nos sociétés en même temps qu’une forme de résistance aux mouvements destructeurs mondialisés. La mise au point méticuleuse d’un harnais pour les grimpeurs de palmiers- dattiers, innovation discrète, en est un exemple emblématique : ce nouveau harnais élaboré selon une approche participative et avec des techniques de pointe sécurise ses usagers ; ce faisant il redonne au métier de phœniciculteur une attractivité, garante à son tour de son maintien et de la conservation des variétés traditionnelles dans les palmeraies algériennes, qui contribuent enfin elles-mêmes à la sécurité alimentaire des populations qui les cultivent. Plus largement, les échanges internationaux organisés par les projets LHM (Laboratoires Hors Murs) et DARE (Démocratiser la recherche agricole en Europe), multi-acteurs, multi-culturels, multi- localisés, nous révèlent à quel point les connaissances qui circulent à l’initiative de ceux qui les revendiquent constituent de puissants instruments politiques pour lutter contre le cloisonnement des sociétés, de leurs savoirs et de leurs ressources. C’est au renforcement de ces réseaux et de leurs projets que BEDE se consacrera en 2015 en espérant que nos états retrouvent une certaine sérénité à défaut d’équilibre économique… »

Retrouvez l’intégralité des nouvelles de BEDE ici.

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Twitter
  • viadeo FR
 | Publié le dans Sensibilisation